mardi, avril 23, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierDes taux de crédit immobilier en baisse reviennent enfin

Des taux de crédit immobilier en baisse reviennent enfin

Le crédit immobilier : vers une amélioration progressive?

La crise du crédit immobilier continue de peser sur le marché. Selon l’Observatoire Crédit Logement, le nombre de crédits accordés a chuté de 43,5% en un an. Cependant, une lueur d’espoir apparaît pour les emprunteurs avec l’annonce de la baisse des taux de crédit.

Une reprise progressive

Les taux de crédit immobilier ont cessé d’augmenter et, mieux encore, ils commencent à baisser, offrant ainsi une perspective positive pour les emprunteurs. Les grandes banques, qui avaient déserté le marché auparavant en raison de la faible rentabilité des prêts immobiliers, sont désormais de retour. Ces banques affichent leur ambition pour 2024 et se lancent à la conquête de nouveaux clients. Pierre Chapon, président de Pretto, courtier en crédit immobilier, affirme : « L’ambiance “On ne prête plus”, c’est fini! Toutes les banques sont présentes sur le marché. »

Des baisses de taux significatives

Une banque nationale, qui avait cessé de prêter ces derniers mois, a annoncé une diminution de 0,2% de ses taux de crédit. Cette baisse « concerne la France entière et tous les profils », souligne Maël Bernier de Meilleurtaux. Selon Pierre Chapon, cette initiative marque la volonté de la banque de maintenir sa position sur le marché en 2024 et de s’aligner sur le taux moyen du marché. Pour un prêt sur 20 ans, les emprunteurs peuvent espérer des taux allant de 4,1% à 4,4%, et de 4,45% à 4,6% pour un prêt sur 25 ans, hors assurance et frais de dossier. De plus, une réduction supplémentaire de 0,2% est possible après négociation. Les célibataires gagnant au moins 32.000 euros nets par an et les couples touchant au minimum 42.000 euros par an sont éligibles à ces taux.

Des opportunités pour les jeunes emprunteurs

La baisse des taux de crédit immobilier profite également aux moins de 35 ans, qui ont été durement touchés par la crise immobilière. Ceux gagnant au moins 25.000 euros par an peuvent également bénéficier de cette baisse. Cependant, ces jeunes acheteurs seront confrontés à un défi supplémentaire pour satisfaire aux normes d’endettement fixées à 35% par les autorités financières.

Perspectives pour 2024

Pour l’année 2024, il est à prévoir un début d’année relativement timide en raison d’un problème persistant de demande. Néanmoins, la concurrence entre les banques s’intensifie, laissant entrevoir des baisses de taux plus fréquentes et plus agressives au printemps. Cependant, ces baisses pourraient renforcer l’attentisme chez certains acheteurs, une stratégie qui pourrait se retourner contre eux en raison d’une concurrence accrue à l’avenir.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES