lundi, mai 27, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierDemandent des indemnités pour leur maison en bois faussement présentée comme étant...

Demandent des indemnités pour leur maison en bois faussement présentée comme étant en brique.

La maison en bois vendue comme une maison en briques : le cauchemar d’un couple du Nord

Dans l’histoire bien connue des trois petits cochons, il est prouvé qu’il vaut mieux vivre dans une maison en briques que le loup ne parvient pas à détruire, plutôt que dans une maison en bois qui peut être réduite en pièces en quelques secondes. Malheureusement, un couple du Nord a fait les frais de cette leçon de vie. Ils souhaitaient acquérir une maison de trois pièces en briques à La Gorgue, dans le Nord (59), mais se sont aperçus, après l’avoir achetée, qu’elle était en réalité en bois.

Une façade trompeuse

Au premier abord, la maison semblait être en briques, avec un parement de 11 centimètres sur la façade qui laissait penser qu’elle était entièrement composée de ce matériau. Le diagnostic affichait même la présence de béton, donnant une fausse impression de solidité. Cependant, lorsqu’ils ont tenté de faire changer la charpente de leur maison, les ouvriers ont refusé, arguant d’une trop grande fragilité de la structure. C’est à ce moment-là que le couple a réalisé la supercherie.

Une propriété humide et insalubre

En plus de la déception de se retrouver avec une maison en bois alors qu’ils pensaient avoir acheté une maison en briques, Peggy et son époux doivent faire face à une autre problématique : l’humidité. En effet, l’humidité gagne facilement leur propriété, laissant en permanence une odeur de moisi. Cette condition rend leur maison insalubre et ils ne peuvent plus recevoir d’invités chez eux en raison de cette odeur pestilentielle.

Un procès en vue

Suite à cette découverte, le couple a entamé une procédure judiciaire pour demander l’annulation de la vente et le remboursement du prix d’achat de la maison, ainsi que des dépenses liées aux travaux de réfection. Cependant, ils sont peu confiants quant au verdict de l’audience prévue en décembre. Ils craignent d’être accusés de ne pas avoir remarqué que la maison était en bois et de ne pas avoir été suffisamment vigilants lors de leur achat.

L’avenir incertain du couple

Face à cette situation, Peggy et Grégory n’ont plus envie d’être propriétaires d’une maison. « Je ne veux plus acheter, c’est fini. On pense à prendre un mobile-home, mais on a entendu parler de gens qui ont dû enlever une caravane de leur terrain après une plainte des voisins. On ne peut même pas abattre pour reconstruire, on n’a plus les fonds aujourd’hui. On n’a pas non plus les moyens de prendre une location à côté, en remboursant le crédit pour cette maison », confie Grégory à La Voix du Nord.

Acheté une maison en bois de briques

L’histoire du couple du Nord qui a acheté une maison en bois pensant qu’elle était en briques est un exemple malheureux des risques auxquels les acheteurs peuvent être confrontés. Il est essentiel d’être vigilant lors de l’achat d’une propriété, de vérifier toutes les informations fournies par le vendeur et de faire réaliser tous les diagnostics nécessaires. En cas de problème, il est conseillé de consulter un avocat spécialisé en droit immobilier afin d’obtenir les conseils appropriés et d’entamer une procédure si nécessaire. Vivre dans une maison en bois peut être un choix personnel, mais il est important d’être informé et de prendre une décision en toute connaissance de cause.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES