mardi, juin 25, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierIl transforme avec succès un petit cagibi en pied-à-terre parisien de 6,8m²

Il transforme avec succès un petit cagibi en pied-à-terre parisien de 6,8m²

Optimisation des studios parisiens – Chambre de bonne de 6,8 m² abandonnée depuis 40 ans

L’optimisation des studios parisiens est un sujet bien connu de Cyril Rheims, architecte montpelliérain qui a fait de cette spécialité son domaine d’expertise. Lorsque son client lui demande de transformer une chambre de bonne de 6,8 m² abandonnée depuis 40 ans, il se pose quelques questions. « Vu les prix de l’immobilier parisien, tirer le meilleur parti des surfaces est passionnant, explique-t-il. Mais là, on arrive aux limites de l’exercice. Heureusement, j’ai compris rapidement que cette micro-surface n’avait vocation qu’à servir de pied-à-terre pour mon client et pas à loger durablement quelqu’un. »

Défis architecturaux

Il faut dire que cette chambre du 17e arrondissement de Paris cumule les inconvénients: micro-surface impropre à la location, 7e étage sans ascenseur, largement mansardée… « Ce client qui habite en province et vient souvent à Paris pour affaire disposait de cette chambre de bonne. Son objectif était ce que l’on attend généralement d’un studio: pouvoir y manger, travailler, dormir à deux, disposer d’une cuisine, d’une douche et de rangements. Ce qui me sauve, c’est que les toilettes sont sur le palier, car créer une pièce fermée dans cet espace aurait vraiment compliqué la donne. » C’est ainsi que Cyril Rheims a pu se lancer dans l’aventure sur ce chantier actuellement en cours.

Un lit ajusté à 1 cm près

« Sur un espace aussi contraint, je pars en général du plus gros élément, en l’occurrence le canapé-lit, précise l’architecte. Il était impératif qu’il ne dépasse pas 1,4 m de large et qu’une fois déployé il ne soit pas plus long que 1,9 m. Quand il est ouvert, l’angle du lit n’est qu’à 1 cm de la cuisine! C’est vraiment un ajustement très serré. » Une fois le modèle de canapé trouvé et approuvé par le client, l’espace peut s’organiser autour. « Le plus compliqué a ensuite été de ménager un emplacement pour la douche vu la pente des murs, explique-t-il. Si j’ai installé une assise dans la cabine, ce n’est pas pour des questions de confort, mais il n’est juste pas possible de s’y doucher debout. »

Intégration des éléments nécessaires

Il a ensuite fallu intégrer un chauffe-eau de 80l derrière la porte, des rangements, un espace de travail, un four à micro-ondes ou encore un évier triangulaire. « Avec la soupente, il était difficile d’intégrer une hotte, c’est pourquoi j’ai trouvé cette micro-hotte qui se pose sur le côté des plaques de cuisson et qui avait d’assez bon avis d’utilisateurs », détaille-t-il. Coût d’un tel chantier? Autour de 30.000 euros de travaux auxquels s’ajoutent les honoraires d’architectes, autour de 8000 euros HT pour de très petites surfaces. Des tarifs pour ces micro-surfaces et ces petits chantiers qui ont connu une énorme inflation, bien supérieure à celle des plus grosses réalisations, déplore l’architecte.

Perspectives d’avenir

Au final, cela représente un budget conséquent, surtout lorsqu’on le rapporte à la surface (autour de 4500 €/m² pour les travaux) mais c‘est aussi une belle utilisation d’un espace sans fonction depuis des décennies. Sur cette lancée d’optimisation d’une micro-chambre, Cyril Rheims se verrait bien travailler sur des concepts de chambre d’hôtel optimisée pour peu que ce genre de demande arrive jusqu’à lui.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES