lundi, mai 27, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierUn propriétaire squattant son propre logement locatif pour bénéficier de la protection...

Un propriétaire squattant son propre logement locatif pour bénéficier de la protection de la loi.

Propriétaire en difficulté financière : quand la situation dégénère

Dans le domaine de l’immobilier, il n’est pas rare que des propriétaires se retrouvent confrontés à des impayés de loyer de la part de leurs locataires. Face à cette situation délicate, certains d’entre eux peuvent être tentés de trouver des solutions plus ou moins légales pour se sortir de l’impasse. C’est le cas de cet homme qui a démonté le toit du logement de sa locataire, ou de cet autre propriétaire qui a retiré les fenêtres de la maison qu’il louait.

Un nouveau cas de squat de son propre bien

Cette fois-ci, c’est à Nice, sur la célèbre promenade des Anglais, qu’un propriétaire a décidé de prendre les choses en main en changeant la serrure du studio qu’il loue. Depuis mercredi dernier, il se déclare ainsi squatteur de son propre bien. Conscient que cette démarche est illégale, le propriétaire, prénommé Dany, explique : « J’ai bien dit à la police que j’étais donc squatteur de mon propre appartement, mais que c’est la seule solution que j’avais trouvée ».

Une situation financière précaire

Dany a acheté ce logement il y a environ un an et a connu plusieurs mésaventures depuis son acquisition. Après des travaux de rénovation, il décide de le mettre en location en février. Un entrepreneur se montre intéressé et devient le locataire. Cependant, dès le mois suivant, Dany rencontre des difficultés pour percevoir les loyers. Malgré les excuses de son locataire, notamment une hospitalisation suite à une jambe cassée, Dany parvient tant bien que mal à être payé jusqu’en août.

Une situation qui empire

Depuis le mois d’août, Dany ne perçoit plus aucun loyer de la part de son locataire. Cette situation met le propriétaire dans une situation financière précaire, car malgré l’absence de revenus locatifs, il doit continuer à rembourser le crédit contracté pour l’achat du studio ainsi que les charges. Désespéré, Dany décide de prendre les choses en main et entre dans le studio pendant l’absence du locataire. Il change la serrure et prévient son locataire, qui réagit violemment en proférant des menaces de mort à son encontre. Le locataire tente même de forcer le volet et d’ouvrir la porte avec une perceuse. Malgré ces pressions, Dany reste déterminé et refuse de quitter les lieux par crainte d’une intrusion du locataire.

Se faire justice soi-même : une mauvaise idée

Il est important de souligner qu’il est fortement déconseillé de se faire justice soi-même dans ce genre de situation. Maître Valérie Moulines Denis, avocate spécialisée en droit immobilier, rappelle qu’il est impossible d’être « squatteur » de son propre bien. Il est légalement interdit de reprendre possession de son bien en changeant la serrure, car cela équivaut à une expulsion illégale. Dans le cas présent, le propriétaire s’expose à des poursuites judiciaires de la part de son locataire.

Face à des impayés de loyer

Les propriétaires peuvent se retrouver dans des situations financières difficiles s’ils ne perçoivent plus leur loyers. Cependant, il est essentiel de respecter la loi et de ne pas chercher à se faire justice soi-même. En cas de litige avec un locataire, il est préférable de recourir aux procédures légales, telles que le dépôt d’une plainte auprès des autorités compétentes. Seul un recours en justice permettra de régler le différend de manière équitable et légale.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES