jeudi, février 22, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierDeux enfants demandent à leurs parents de payer 4 ans de loyers...

Deux enfants demandent à leurs parents de payer 4 ans de loyers en retard

La famille se déchire sur fond de bien immobilier

C’est l’histoire d’une famille déchirée par un différend concernant une maison à Laneuvelotte, en Meurthe-et-Moselle (54). Jean et Renée affirment avoir économisé pour la construire et y avoir investi énormément d’efforts. Leurs deux fils leur demandent depuis 2019 de payer un loyer de 650 euros par mois pour la maison qu’ils occupent gratuitement depuis plus de 20 ans. Cette maison fait partie de la pépinière familiale, dont Jean et Renée ne sont pas propriétaires. Rémi, l’un des fils, déclare avoir fini de payer le crédit de la maison de ses parents et a réglé leurs charges durant des années. Il affirme qu’il assume la responsabilité de ses parents depuis 20 ans.

Fondation de la dispute

Le différend commence en 2017, lorsque la mère de Jean décède. À ce moment-là, Jean vend la propriété au compagnon d’une de ses filles. Pendant des années, la pépinière familiale était hébergée gratuitement dans la maison de la grand-mère, compensant ainsi l’absence de loyer versé par les parents. Cependant, avec la vente de la maison de la grand-mère, cette contrepartie disparaît. Les enfants estiment donc que leurs parents doivent leur verser un loyer ou être expulsés si les frais ne sont pas payés.

Les parents, pour leur part, paient eux-mêmes les charges de la maison de 400 m² mais refusent de payer un loyer. Rémi les décrit comme étant réticents même à payer les charges et accuse son père d’avoir un passé judiciaire lourd et d’être un personnage néfaste et machiavélique.

Décision de justice

Les deux fils ont porté l’affaire en justice, et les juges ont statué en leur faveur. Ils ont considéré que les enfants avaient le droit de leur demander un loyer en tant que propriétaires des lieux et qu’ils pouvaient les expulser en cas de non-paiement du loyer. Les retraités, n’ayant pas de contrat de prêt gratuit, sont donc redevables de quatre ans d’impayés de loyer à leurs fils. Les enfants comptent bien faire appliquer la décision de justice, du moins en ce qui concerne le paiement des arriérés de loyer. L’expulsion n’est qu’une menace pour le moment, car les enfants assurent qu’il est hors de question de les expulser. Ils cherchent plutôt à faire prendre conscience à leurs parents de la réalité de la situation. Cependant, les parents affirment ne pas avoir les moyens de payer.

Ce différend familial met en lumière de nombreux problèmes relatifs à la propriété, à l’héritage et aux responsabilités familiales. Il suscite également des interrogations sur les droits et les devoirs des parents et des enfants dans ce type de situation.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES