mardi, juillet 16, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierEmprunter à moins de 4% pour un crédit immobilier, c'est désormais possible

Emprunter à moins de 4% pour un crédit immobilier, c’est désormais possible

Les taux baissent : un signal positif pour les acheteurs

Les journalistes influent sur le marché de l’immobilier, comme l’explique un agent immobilier à Angers (49) : « Depuis qu’ils ont lu ou entendu que des banques baissent leurs taux, des acheteurs reviennent ». C’est le cas de Louis, 41 ans, qui a décidé de franchir le pas et a obtenu un crédit immobilier sur 25 ans à un peu moins de 4%. Il prévoit déjà de renégocier dans un an ou deux, une fois que les taux auront diminué suffisamment. D’autres, comme Sophie et Christophe, préfèrent attendre que les taux baissent encore plus, mais cela comporte le risque d’une concurrence encore plus forte. En somme, l’ambiance chez les acheteurs est mitigée.

Les banques se lancent dans une course à la conquête de nouveaux clients. Selon Sandrine Allonier, de Vousfinancer, courtier en crédit immobilier, les banques veulent rouvrir les vannes à des prospects et même à des investisseurs locatifs. L’OAT 10 ans, un indicateur que consultent les banques pour fixer leurs taux de crédit, est retombé sous les 2,5%, un niveau jamais vu depuis plus d’un an. Cela pousse les banques à baisser les taux, avec des baisses modérées constatées chez un tiers des partenaires bancaires en décembre, ce qui constitue un excellent signal pour la reprise de janvier.

Les banques nationales enclenchent des baisses de taux

En un mois, la Société générale a ainsi baissé ses taux de 4,35% à 3,95% sur 20 ans pour les meilleurs profils. Cela équivaut à une quarantaine d’euros de moins par mois à rembourser pour un emprunt de 200.000 euros. Cependant, la détente sur les taux de crédit immobilier ne bénéficie pas encore aux ménages moins aisés, qui doivent emprunter sur moins de 20 ans pour obtenir un taux inférieur de 4%. Cependant, les grandes banques nationales commencent à enclencher des baisses de 0,2 ou 0,3 point, mais il reste à voir si les autres vont suivre. Il est fort possible que les banques se mettent d’accord pour accorder des petites baisses de taux pour relancer la demande, mais pas des baisses significatives, au moins avant l’été, afin de ne pas rogner leurs marges.

La baisse des taux de crédit immobilier pourrait relancer à la hausse les prix, selon Sandrine Allonier qui affirme que les banques ont pour objectif d’augmenter de 10% la production de crédits immobiliers en 2024. Cependant, des baisses trop fortes pourraient également relancer à la hausse les prix, en augmentant la demande. Bien que la tendance soit plutôt à une baisse modérée des prix immobiliers pour l’instant, cela devrait s’accélérer en 2024, ce qui est une bonne nouvelle pour les ménages qui peuvent également compter sur une hausse des salaires l’an prochain.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES