jeudi, février 22, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierLes propriétaires seront furieux devant l'augmentation méconnue de cette taxe

Les propriétaires seront furieux devant l’augmentation méconnue de cette taxe

Taxes immobilières : un fardeau de plus en plus lourd pour les propriétaires

Les propriétaires immobiliers sont de plus en plus alarmés par la montée incessante des taxes foncières et par l’introduction possible de nouvelles taxes, ce qui pèse lourd sur leur moral. En effet, une augmentation de la taxe foncière d’au moins 3,9% en 2024 est envisagée, avec la proposition par la Cour des comptes d’augmenter cette taxe et l’idée de taxer les loyers fictifs des propriétaires occupants ressortie du placard. Mais ce n’est pas tout, car la taxe sur les abris de jardin, moins connue mais tout aussi problématique pour de nombreux propriétaires, va également coûter de plus en plus cher. Cette taxe, également connue sous le nom de taxe d’aménagement, est indexée sur l’indice du coût de construction et augmente chaque année.

La montée continue de la taxe d’aménagement

Pour la huitième année consécutive, la taxe d’aménagement, indexée sur l’indice du coût de construction, devrait augmenter. Bien que l’envolée en 2024 soit moins brutale que celle observée en 2023 ou 2022, avec une augmentation prévue de 3,4%, cette hausse reste significative. Selon l’indice de construction publié par l’Insee et sur lequel est indexée la taxe sur les abris de jardin, cette taxe concerne tous les propriétaires d’abris de jardin d’une surface supérieure à 5 m². Les abris de jardin de moins de 5 m² sont exonérés de cette taxe.

Des records historiques atteints

Avec la hausse prévue de la taxe d’aménagement en 2024, deux nouveaux records historiques seront battus : 1038 euros pour les propriétaires habitant en Île-de-France et 916 euros pour le reste de la population. Il convient de noter que ces montants représentent une base forfaitaire et ne reflètent pas nécessairement le montant final à payer. Le montant final est calculé en multipliant la base forfaitaire par la surface de l’abri de jardin, puis par le taux communal (entre 1% et 5%), le taux départemental (max. 2,5%) et le taux régional (1%) réservé à l’Île-de-France. Ainsi, pour un abri de jardin de 10 m², la construction coûtera environ 425 euros au Grau-du-Roi (30), 558 euros à Lacanau (33), 602 euros au Touquet (62), ou 629 euros à Cabourg (14). Une facture salée pour un abri de jardin coûtant entre 2000 et 8000 euros, y compris les frais de pose et de fondations.

La hausse de toutes les taxes

Des taxes foncières, de la taxe sur les abris de jardin et la possibilité de nouvelles taxes continuent d’alourdir la charge fiscale des propriétaires immobiliers. Cette tendance inquiétante risque d’avoir un impact négatif sur le moral et les finances des propriétaires. Il est essentiel de prêter une attention particulière à l’évolution de la fiscalité immobilière et de trouver des solutions pour alléger le fardeau fiscal qui pèse de plus en plus lourd sur les propriétaires.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES