jeudi, février 22, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierIl est maintenant possible de payer son loyer en viande ou en...

Il est maintenant possible de payer son loyer en viande ou en litres de lait en Argentine

La crise immobilière en Argentine : une situation critique

La détresse immobilière en Argentine atteint des niveaux alarmants, comme l’affirme Gervasio Muñoz, président de l’organisation Inquilinos Agrupados (Locataires rassemblés). Selon lui, la situation est « gravissime » et devrait empirer dans les prochains mois. En décembre, le gouvernement de Javier Milei a publié un « méga-décret » d’urgence qui abroge, entre autres, une loi sur les loyers de 2020, amendée en 2023. Désormais, les baux ne sont régis par rien d’autre qu’un accord «libre» entre les parties, couvrant des aspects tels que la durée du bail, le mécanisme de hausse, le mode de paiement, etc.

La dollarisation du pays et l’utilisation de biens alternatifs pour régler les loyers

Avant cette réforme, il était obligatoire de payer son loyer en pesos argentins. Désormais, il est possible de régler son loyer en dollars afin de permettre la dollarisation du pays mais aussi en n’importe quel autre bien. Un contrat pourra même s’honorer en bitcoin, « et toute autre cryptomonnaie et/ou espèces, comme des kilos de bœuf, ou des litres de lait », a imaginé la ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur Diana Mondino sur son compte X. Cette proposition a suscité de nombreuses railleries, certaines personnes comparant cette idée à un retour « féodal » au « temps du troc ».

Un défi de taille pour les citoyens argentins

Ces changements ont créé une situation d’instabilité sans équivalent dans le monde, selon l’association Inquilinos Agrupados, qui a saisi la justice d’un recours en nullité contre le méga-décret d’urgence. D’autres réformes Milei ont également été contestées et suscitent de vifs débats dans la société argentine. La situation actuelle en Argentine rappelle celle de la Chine, où des promoteurs tentent de vendre leurs biens immobiliers invendus à des agriculteurs en leur proposant un financement en nature, tel que des pastèques, des pêches ou de l’ail.

Gérer l’hyperinflation et ses conséquences

La crise immobilière en Argentine est exacerbée par l’hyperinflation et la dévaluation continue de la monnaie. Selon l’économiste Hernan Letcher, une telle dévaluation se répercute d’abord sur le prix des importations, mais ensuite, elle affecte tous les secteurs économiques, faisant augmenter les prix dans tous les domaines. Les salaires, quant à eux, ont tendance à être mis à jour en dernier, ce qui aggrave la situation des ménages argentins.

Les effets de la dévaluation : une menace pour le secteur immobilier

La dévaluation affecte non seulement le pouvoir d’achat des citoyens, mais a également un effet direct sur le secteur immobilier. Les loyers en dollars, en particulier, posent de nouveaux défis aux locataires, qui doivent désormais gérer une situation financière encore plus complexe. Incorporer la possibilité de payer les loyers avec des biens immobiliers alternatifs, tels que des cryptomonnaies ou des biens en nature, ajoute une couche supplémentaire de complexité à une situation déjà difficile.

Vers une instabilité généralisée

L’instabilité économique en Argentine se reflète directement dans le marché immobilier. Les contrats de location en dollars, en cryptomonnaies ou en biens alternatifs, comme le bœuf et le lait, soulèvent des questions juridiques et pratiques qui ajoutent à la complexité croissante de la situation actuelle.

La nécessité d’actions et de réformes

Face à cette crise majeure, il est urgent d’envisager des actions et des réformes concrètes pour stabiliser le secteur immobilier et protéger les droits des locataires. Les recours en nullité contre le méga-décret d’urgence, déposés par l’association Inquilinos Agrupados, sont un premier pas vers la défense des intérêts du peuple argentin. Cependant, d’autres mesures et réformes sont nécessaires pour assurer la stabilité et la sécurité dans le marché immobilier argentin.

La crise immobilière en Argentine

Il s’agit d’un défi de taille pour le gouvernement, les acteurs du secteur immobilier et la société dans son ensemble. La détresse immobilière, exacerbée par l’hyperinflation et les réformes gouvernementales, touche de nombreux citoyens argentins qui se retrouvent confrontés à une situation sans équivalent dans le monde. Pour relever ce défi, des actions concrètes et des réformes majeures sont nécessaires afin de restaurer la stabilité et protéger les droits des locataires.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES