mardi, juin 25, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierLa taxe foncière augmentera au moins de 3,9% en 2024

La taxe foncière augmentera au moins de 3,9% en 2024

La taxe foncière augmentera d’au moins 3,9% en 2024

La taxe foncière est un impôt local qui impacte 32 millions de contribuables. Contrairement à certaines attentes, cet impôt local ne fait qu’augmenter. En effet, après une envolée de plus de 7% en 2023, la taxe foncière va grimper d’au moins 3,9% en 2024. Cette augmentation est le résultat d’une série de facteurs, notamment les valeurs locatives indexées sur l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), publié par l’Insee.

L’impact des valeurs locatives sur la taxe foncière

Les valeurs locatives servent de base au calcul de la taxe foncière. Il s’agit du loyer annuel théorique qui aurait été payé si le logement avait été loué. Depuis 2018, ces valeurs locatives sont indexées sur l’indice des prix à la consommation harmonisé sur une période d’un an, entre novembre de l’année précédente et celui de l’année N-2. Avec une augmentation de 3,9% de l’IPCH, la taxe foncière augmentera d’autant en 2024.

De plus, chaque maire a la possibilité d’appliquer sa propre hausse en fonction du taux communal. En 2023, certains maires comme Anne Hidalgo ont appliqué une augmentation spectaculaire de la taxe foncière, ce qui a entraîné la colère des contribuables. Au total, 35 des 200 plus grandes villes, soit 17,5% des communes, ont enregistré une hausse moyenne de 3,2 points du taux communal. Cette tendance est en nette augmentation par rapport à l’année précédente.

Les effets sur les contribuables

La hausse de la taxe foncière a un impact significatif sur les contribuables. En effet, malgré une hausse limitée imposée sur les loyers, les propriétaires subissent de plein fouet la hausse de la taxe foncière. En conséquence, de nombreux propriétaires sont en colère face à cette situation.

La responsabilité partagée

Cette hausse de la taxe foncière a été source de tensions entre le gouvernement et les maires. Le gouvernement a même accusé les maires d’être les seuls responsables de cette augmentation. Cependant, il est important de noter que le gouvernement aurait également dû soutenir l’amendement visant à plafonner la hausse de la taxe foncière. En réalité, la situation est le résultat d’une série de facteurs et la responsabilité est partagée entre le gouvernement et les maires.

la hausse de la taxe foncière

C’est une réalité que les propriétaires doivent affronter en 2024. Avec une augmentation prévue d’au moins 3,9%, cette tendance soulève des préoccupations légitimes parmi les contribuables. En fin de compte, il est essentiel que les autorités compétentes prennent des mesures pour pallier cette situation et trouver des solutions efficaces pour alléger le fardeau fiscal pesant sur les propriétaires.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES