mardi, avril 23, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilier5000 foyers parisiens ont bénéficié d'une assurance habitation à prix réduits

5000 foyers parisiens ont bénéficié d’une assurance habitation à prix réduits

L’assurance habitation pour la classe moyenne et les ménages modestes à Paris : un bilan positif après un an

Environ 5000 logements ont bénéficié du dispositif d’assurance habitation Paris pour la classe moyenne et les ménages modestes à Paris, un peu plus d’un an après son lancement. Cette initiative, lancée en janvier 2023 en partenariat avec le groupe mutualiste VYV, est le fruit d’une collaboration entre la mairie de Paris et divers acteurs de l’assurance (MGEN, MNT, Harmonie Mutuelle, etc). Le principal objectif de ce programme est de lutter contre la «mal assurance» et l’absence d’assurance, qui sont des motifs fréquents de rupture de bail et d’expulsion touchant 1,7 million de foyers en France. De plus, cette assurance habitation Paris vise à améliorer le pouvoir d’achat des ménages parisiens en proposant des tarifs attractifs.

Des tarifs compétitifs pour les parisiens

Selon Benjamin Haddad, vice-président de VYV Conseil, les tarifs proposés par cette assurance sont en moyenne de 20% à 30% moins élevés que ceux du marché immobilier parisien. En 2023, plus de 4000 assurés ont souscrit à cette assurance, ce qui témoigne de son attractivité. Ce succès a même suscité l’intérêt d’autres villes quant à la possibilité de mettre en place un dispositif similaire sur leur territoire.

Un déploiement progressif du dispositif

Jacques Baudrier, adjoint PCF au Logement, a souligné que ce dispositif a déjà bénéficié à 5000 logements, dont 1000 contrats signés depuis le début de l’année 2024. Avec 700 000 locataires dans le parc social de la capitale, il reste encore un potentiel important à exploiter. Toutefois, comme pour l’encadrement des loyers, ces dispositifs de protection bénéficient d’une visibilité limitée, ce qui pourrait freiner leur expansion.

Conditions d’accès et modèle économique du dispositif

Pour pouvoir souscrire à cette assurance habitation Paris, il est nécessaire d’être locataire de sa résidence principale à Paris et de disposer d’un revenu fiscal de référence inférieur à 33 860 euros pour une personne seule, et de 50 605 euros pour un couple. Afin d’attirer davantage de ménages, les plafonds de revenus ont été revus à la hausse d’environ 39%.

Interrogé sur le modèle économique du dispositif, Benjamin Haddad a admis qu’il fonctionnait actuellement à perte. Cependant, le groupe VYV, organisme à but non lucratif de droit privé, s’est engagé à maintenir une marge nulle et espère rentrer dans ses frais d’ici trois à quatre ans. Pour cela, il compte sur la souscription de 5000 à 7000 nouveaux contrats chaque année.

Un dispositif en constante évolution

Malgré un démarrage prometteur, le dispositif d’assurance habitation Paris pour la classe moyenne et les ménages modestes à Paris continue de s’améliorer pour répondre aux besoins des habitants de la capitale. Grâce à des tarifs attractifs, une couverture étendue et des conditions d’accès simplifiées, cette initiative pourrait devenir un modèle pour d’autres villes en France.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES