mardi, avril 23, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierLes prix de l'immobilier de luxe en montagne continuent d'atteindre des sommets.

Les prix de l’immobilier de luxe en montagne continuent d’atteindre des sommets.

L’immobilier de luxe en montagne : un marché épargné par la crise

Malgré la crise immobilière qui affecte de nombreux secteurs, le marché de l’immobilier de (très) grand luxe continue d’évoluer favorablement. Cette clientèle aisée dispose de liquidités suffisantes et n’est pas touchée par les difficultés de financement. De plus, les biens immobiliers convoités par ces acheteurs sont rares, car la construction de nouveaux biens est limitée. Ainsi, il est peu surprenant que le marché de l’immobilier de montagne suive cette même tendance, attirant les ultra-riches et se caractérisant par la rareté des emplacements de qualité. Selon l’enseigne immobilière haut de gamme Barnes, les Alpes pourraient bien devenir le « nouvel eldorado de l’immobilier de prestige ».

Une clientèle attirée par la montagne pour des raisons diverses

Outre les avantages communs à tous les marchés du luxe, la montagne présente un atout supplémentaire depuis la crise sanitaire. En effet, de plus en plus de personnes souhaitent s’installer de manière permanente plusieurs mois par an en montagne pour profiter du cadre de vie, de l’air pur et des activités sportives. Ainsi, l’achat d’un bien immobilier en montagne ne se limite plus à la seule pratique du ski, bien que cela reste un facteur important.

Des entrepreneurs qui privilégient le télétravail

La clientèle ultra-fortunée est composée à 70% d’entrepreneurs dont l’activité peut se faire à distance. Pour eux et leur famille, la montagne est devenue un refuge idéal. Ils recherchent des grands chalets ou des appartements équipés selon les derniers standards en matière de domotique, de connexion digitale de qualité et d’équipements de loisirs. Les prix peuvent atteindre jusqu’à 35 000 €/m² en France et même jusqu’à 50 000 €/m² en Suisse.

L’exemple du secteur de Chamonix illustre parfaitement cette tendance. La ville attire une clientèle fortunée et sportive tout au long de l’année, grâce à ses activités de ski, d’alpinisme, de cyclisme et de trail. Au fil des années, les ventes dans ce secteur ont considérablement augmenté, passant de 1 million d’euros à 8 voire 12 millions d’euros. Il convient de noter que ce sont principalement les acheteurs français qui sont à l’origine de cette hausse, représentant désormais 80% de la clientèle, contre 60% auparavant.

L’attrait de la sécurité

Dans des stations telles que Courchevel et Méribel, la clientèle en provenance du Moyen-Orient, du Brésil, ainsi que les Britanniques et les Belges ont compensé la baisse de la clientèle russe. L’offre de biens immobiliers est particulièrement limitée, avec une rareté des droits à construire à Méribel par exemple. La demande soutenue maintient les prix à un niveau élevé, allant de 20 000 à 25 000 €/m² pour les appartements et jusqu’à 35 000 €/m² pour les chalets. Dans ces régions alpines, l’enneigement est garanti et la sécurité n’est pas une préoccupation pour les personnes fortunées, contrairement à certaines régions de la Côte d’Azur.

Des prix encore plus élevés en Suisse

Si les Alpes françaises connaissent un marché florissant, les prix sont encore plus élevés chez nos voisins suisses. Les Alpes suisses ne sont plus uniquement prisées pour le ski, mais offrent également la possibilité de pratiquer le télétravail, de bénéficier des meilleures écoles pour les enfants et de profiter des infrastructures comme l’hôtel spa Six Sens à Crans Montana, ainsi que du plus beau terrain de golf en montagne. Les trois principales destinations pour une clientèle étrangère sont Crans Montana, Verbier et Gstaad. Les prix au mètre carré varient entre 20 000 et 30 000 € à Crans Montana, entre 30 000 et 40 000 € à Verbier et entre 40 000 et 50 000 € à Gstaad. Les biens sont si rares dans ces stations que lorsqu’ils sont mis sur le marché, ils trouvent rapidement des acquéreurs.

Le marché de l’immobilier de luxe en montagne résiste donc bien à la crise immobilière. Les acheteurs fortunés sont attirés par le cadre de vie exceptionnel en montagne, la sécurité, les activités sportives, ainsi que par la possibilité de télétravailler. Les prix des biens immobiliers atteignent des sommets, que ce soit en France ou en Suisse. Ce marché haut de gamme ne cesse d’évoluer et semble épargné par les difficultés économiques actuelles.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES