mardi, avril 23, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierL'impact de la proximité d'une tombe sur la valeur immobilière

L’impact de la proximité d’une tombe sur la valeur immobilière

Les cimetières parisiens sont de plus en plus recherchés sur le marché immobilier, contrairement à ce qui se passe dans d’autres villes du pays. En effet, une étude récente réalisée par PAP, une plateforme immobilière spécialisée dans les particuliers, révèle que la proximité d’un cimetière à Paris est considérée comme un avantage plutôt qu’un inconvénient pour les acheteurs potentiels.

Des oasis de calme et de verdure

La rareté des cimetières dans la capitale française en fait des endroits privilégiés pour ceux qui recherchent le calme et la verdure au cœur de la ville. Contrairement à l’idée reçue selon laquelle la présence d’un cimetière aurait un effet négatif sur la valeur des biens immobiliers, les prix dans les environs de ces lieux de repos éternel sont souvent très élevés.

Les tombes célèbres attirent les acheteurs

De plus, certains cimetières parisiens abritent des tombes célèbres qui sont de véritables attractions touristiques. Le cimetière du Père Lachaise, par exemple, accueille chaque année environ 3 millions de visiteurs, dont 200 000 rien qu’à la période de la Toussaint. Des personnalités comme Jim Morrison, Oscar Wilde et Edith Piaf y reposent, ce qui contribue à son attractivité.

Cependant, malgré cette renommée et cette attractivité touristique, le prix moyen au mètre carré dans les environs du Père Lachaise est inférieur à celui de la moyenne parisienne, s’élevant à 9885 €. Les acheteurs préfèrent en réalité le cimetière du Montparnasse, qui est un peu moins célèbre que le Père Lachaise mais abrite tout de même les sépultures de personnalités telles que Jacques Chirac, Serge Gainsbourg et Juliette Gréco. Dans ce quartier, le prix médian atteint 12 126 €/m², soit 21,1 % de plus que la moyenne parisienne.

L’Arc de Triomphe : le quartier le plus cher

Parmi les cimetières étudiés par PAP, celui de Montmartre est également prisé des acheteurs immobiliers. Les prix dans cette zone, où reposent des personnalités comme Dalida, Michel Galabru, Stendhal et Hector Berlioz, atteignent 11 266 €/m², soit 11,3 % de plus que la moyenne parisienne.

PAP a également intégré à son étude des lieux atypiques, tels que le Panthéon, les Invalides et l’Arc de Triomphe. Le Panthéon, qui accueille les cendres des grands hommes et des grandes femmes du pays, affiche des prix de 13 225 €/m², soit 32 % de plus que la moyenne parisienne. Les Invalides, où repose l’empereur Napoléon Ier, sont quant à eux encore plus chers, avec un prix au mètre carré de 16 033 €. Cependant, c’est la proximité de la tombe du soldat inconnu, située sous l’Arc de Triomphe, qui fait véritablement flamber les prix, atteignant 17 175 €/m².

D’autres cimetières parisiens à découvrir

Outre les cimetières prestigieux mentionnés précédemment, Paris compte également 10 autres cimetières intra muros. Ces lieux de recueillement, situés dans divers arrondissements de la ville, sont le cimetière de Bercy (12e), le cimetière de Grenelle (15e), le cimetière de Vaugirard (15e), le cimetière d’Auteuil (16e), le cimetière de Passy (16e), le cimetière des Batignolles (17e), le cimetière du Calvaire (18e), le cimetière Saint-Vincent (18e), le cimetière de La Villette (19e) et le cimetière de Belleville (20e).

Contrairement à ce qui se passe dans d’autres villes françaises, la proximité d’un cimetière est un avantage sur le marché immobilier parisien. Les cimetières parisiens, en particulier ceux qui accueillent des tombes célèbres, sont très recherchés et les prix dans leurs environs sont souvent plus élevés que la moyenne parisienne. Les acheteurs sont attirés par l’oasis de calme et de verdure que représente ces lieux, ainsi que par leur aspect historique et culturel. Ils voient en eux bien plus qu’un simple cimetière, mais un véritable havre de paix au cœur de la ville lumière.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES