jeudi, février 22, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierUn hôtel particulier à Paris vendu à 44 000 €/m² présente des...

Un hôtel particulier à Paris vendu à 44 000 €/m² présente des problèmes d’isolation thermique

Évaluation d’un bien immobilier exceptionnellement énergivore

Le dilemme des propriétaires immobiliers se pose lorsqu’ils cherchent à vendre un bien d’exception énergivore. De nombreux propriétaires ont opté pour la mise en valeur des atouts de leur propriété, ce qui se reflète dans le prix de vente. Par exemple, un hôtel particulier de 857 m², situé à l’abri des regards, est actuellement en vente au prix de 38 millions d’euros. Cela équivaut à plus de 44.000 euros le m². Cependant, il convient de noter que ce bien est énergivore, comme en témoigne sa classification G au Diagnostic de performance énergétique. L’agent en charge de la vente, contacté par Le Figaro, n’a pas souhaité faire de commentaires à ce sujet.

Les atouts de la propriété

L’expert s’est plutôt concentré sur les atouts de cet appartement réparti sur trois niveaux. Tout d’abord, l’adresse de la propriété est mise en avant: située rue des Saints-Pères (Paris 7e), l’une des plus chères de la capitale où le prix moyen au m² dépasse les 17.000 euros, selon Meilleurs Agents. Ce quartier, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, est également connu pour abriter l’ancien hôtel particulier de Bernard Tapie, racheté pour 80 millions d’euros il y a deux ans et demi par François Pinault. Cela démontre que dans cette rue d’exception, les prix peuvent atteindre des sommets bien au-delà de la moyenne. Autre atout de cette demeure vendue par un «grand collectionneur»: son jardin de 310 m², offrant un véritable espace de «campagne» au cœur de Paris.

Refait à neuf

Le rez-de-jardin de 331 m² dispose d’une hauteur sous plafond rarissime de 4,5 mètres, ainsi que d’un grand salon de 90 m² ouvrant sur le jardin par quatre portes-fenêtres. Les dimensions sont quasi-identiques aux autres niveaux. En outre, l’appartement bénéficie d’équipements spécifiques aux biens d’exception, tels qu’une cuisine professionnelle, une chambre froide, une salle de sport, une salle de cinéma, ainsi qu’un ascenseur. À l’extérieur, deux boxes dans la cour et un appartement de service de 88 m² avec trois chambres viennent s’ajouter au lot. La vente est mise en avant par une annonce soulignant l’emplacement exceptionnel de l’ensemble, ainsi que la qualité rare de sa rénovation et de sa décoration.

Comparaison avec une propriété similaire

La question se pose de savoir si tous ces atouts suffiront à convaincre un acheteur de débourser 44 millions d’euros. Il est intéressant de noter qu’en début 2019, alors que le marché immobilier était en pleine ascension, une propriété quasi similaire située également rue des Saints-Pères a été vendue pour 37 millions d’euros. Il s’agissait d’un appartement de 19 pièces de plus de 1200 m² sur trois niveaux, doté d’un jardin de 300 m² et d’une dépendance de 115 m².

Il est indéniable que la question de la valeur d’un bien immobilier exceptionnellement énergivore est complexe. Les propriétaires cherchent à valoriser au maximum les atouts de leur propriété, que ce soit son emplacement, ses équipements spécifiques, ou encore son histoire. Cependant, il est important de mener une réflexion approfondie sur les critères de performance énergétique lors de la mise en vente d’une telle propriété, afin d’obtenir un juste prix.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES