mardi, juillet 16, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierUn salaire mensuel supérieur à 3700 euros est requis pour obtenir un...

Un salaire mensuel supérieur à 3700 euros est requis pour obtenir un prêt immobilier.

Obtenir un prêt immobilier devient de plus en plus difficile pour les Français, avec des taux élevés qui dissuadent les emprunteurs. Selon une étude réalisée par Meilleurtaux, courtier en crédit immobilier, il est désormais nécessaire de gagner plus de 3700 euros par mois pour obtenir un prêt de 200 000 euros sur 20 ans, soit une hausse de 31% en seulement 20 mois. Cette augmentation est d’autant plus impressionnante que les prix de l’immobilier ne baissent pas autant.

Une capacité d’emprunt en baisse

Cette hausse de revenus est nécessaire en raison de la diminution de la capacité d’emprunt des ménages. En effet, les taux de crédit ont quadruplé, passant de 1,2% à 4,3%. Ainsi, un ménage gagnant 4000 euros par mois peut désormais emprunter jusqu’à 215 000 euros, contre 282 000 euros en janvier 2022. Plus le revenu est élevé, plus la chute est spectaculaire. Par exemple, pour des emprunteurs gagnant 10 000 euros nets par mois, la capacité d’emprunt diminue de 150 000 euros. Face à cette situation, les acheteurs ont du mal à suivre et les vendeurs ne sont pas prêts à baisser leurs prix ou à subir une nouvelle hausse des taux en empruntant à nouveau.

Les banques font des efforts mais restent strictes

Du côté des banques, il est vrai qu’elles sont plus nombreuses à accorder des prêts et à faire des efforts pour proposer des taux attractifs. Les négociations peuvent aboutir à des baisses de 0,3% en moyenne entre les taux affichés et ceux obtenus. Cependant, elles sont strictes dans leurs exigences et demandent des contreparties. Elles sont notamment strictes sur l’épargne après opération, qui doit représenter environ 30% des revenus pour les bons dossiers. Cette exigence se reflète dans les chiffres, puisque quatre demandes de crédit immobilier sur dix ont peu ou pas de chances d’être acceptées, en raison d’un taux d’endettement trop élevé. En effet, le taux d’endettement des emprunteurs est limité à 35% des revenus disponibles.

Peu d’espoir de baisse des taux de crédit

Il est légitime de se demander quand les taux de crédit immobilier baisseront. Selon Maël Bernier, de Meilleurtaux, les taux devraient atteindre un plafond de 4,5% (hors assurance) d’ici la fin de l’année et se stabiliser pendant plusieurs mois. Cependant, la baisse des taux dépendra de l’évolution de l’inflation. Les banques ont néanmoins l’ambition de proposer des taux plus bas d’ici 2024.

Des dossiers de plus en plus difficiles à financer

Environ 9% des dossiers de prêt immobilier sont finançables malgré des taux d’endettement supérieurs à 40%. En juin, ce taux n’était que de 5%. Les futurs acheteurs qui dépassent le seuil des 40% ne peuvent donc pas obtenir un prêt immobilier. Les autres, dont le taux d’endettement est compris entre 35% et 40%, ont encore une chance d’obtenir un prêt, mais seulement pour 20% des dossiers. Cette situation a conduit à des refus de prêt pour des profils inattendus, tels qu’un couple sans enfant souhaitant acheter un appartement à Paris pour le louer. Malgré un apport de 130 000 euros, un reste à vivre de près de 7800 euros par mois et un taux d’endettement de 39%, leur demande de prêt de 640 000 euros sur 25 ans a été refusée.

Le défi de l’obtention de prêts immobiliers face à des taux élevés et une capacité d’emprunt réduite

Obtenir un prêt immobilier devient de plus en plus difficile en raison de taux élevés et d’une capacité d’emprunt en baisse. Les banques font des efforts mais restent strictes dans leurs critères de sélection. La baisse des taux de crédit dépendra de l’évolution de l’inflation et les perspectives ne sont pas très encourageantes pour le moment.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES