dimanche, décembre 10, 2023
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilier220 logements seront construits en bois dans deux immeubles à La Défense...

220 logements seront construits en bois dans deux immeubles à La Défense d’ici 2027.

Deux immeubles en bois vont bientôt voir le jour à La Défense, l’un des plus grands quartiers d’affaires d’Europe situé dans les Hauts-de-Seine. Ces deux bâtiments, d’une hauteur de 45 et 39 mètres, seront reliés par un socle qui accueillera des commerces et des services. Prévus pour être livrés en 2027 à Courbevoie, ces immeubles seront dédiés au « coliving », une forme de colocation avec services très prisée par les investisseurs immobiliers et principalement destinée aux jeunes actifs et aux étudiants aisés.

La réalisation de ces tours sera confiée à Woodeum, une filiale du promoteur Altarea, et au groupe GA Smart Building. Ces deux entités ont été les premiers lauréats d’un appel à projets urbains axé sur des projets « mixtes et bas carbone », visant à réhabiliter cinq sites en périphérie de La Défense. L’établissement en charge de la gestion du quartier, Paris La Défense, a indiqué que l’infrastructure et le socle des deux bâtiments seraient en « béton ultra bas carbone », tandis que le reste de la structure sera en bois. Cette approche permet de réduire considérablement l’empreinte carbone de la construction, contrairement à la fabrication du béton qui peut générer d’importantes émissions de gaz à effet de serre. De plus, l’utilisation du bois est encouragée par la réglementation environnementale française sur les bâtiments neufs, appelée RE2020.

Paris La Défense a pour objectif de transformer ce quartier d’affaires en l’étendant à d’autres activités que les seuls bureaux. L’idée est de créer davantage de commerces et de services au pied et au sommet des tours, ainsi que de développer des logements et des espaces dédiés à la population estudiantine, qui ne cesse de croître.

Des immeubles en bois pour un quartier d’affaires en plein changement

La construction de ces deux immeubles en bois marque une évolution significative pour La Défense. Historiquement, ce quartier est principalement connu pour ses tours de bureaux abritant les sièges sociaux de grandes entreprises françaises et internationales. Cependant, la demande croissante de logements et de services a incité les autorités à revoir l’aménagement de la zone.

En optant pour des immeubles en bois, Paris La Défense adopte une approche écologique et durable de la construction. Le bois est un matériau renouvelable, qui permet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre liées à la construction. De plus, il offre une résistance structurelle équivalente au béton, ce qui en fait un choix viable pour des bâtiments de grande hauteur.

Le « coliving » : une tendance en plein essor

Le « coliving » est une forme de colocation qui propose des services supplémentaires aux locataires. Cette tendance est principalement adoptée par les jeunes actifs et les étudiants qui cherchent à vivre dans des environnements conviviaux et agréables. En optant pour le « coliving », ces derniers peuvent profiter de services tels que la conciergerie, le ménage et la blanchisserie, ce qui simplifie leur quotidien.

Les investisseurs immobiliers voient dans le « coliving » une opportunité intéressante. En effet, ce modèle permet de maximiser le rendement locatif en intégrant des services supplémentaires qui peuvent attirer une clientèle prête à payer un loyer plus élevé. De plus, la demande de logements étudiants ne cesse de croître, ce qui fait du « coliving » un investissement potentiellement rentable.

Une réglementation environnementale encourageante

La réglementation environnementale française sur les bâtiments neufs, la RE2020, a pour objectif de réduire l’impact carbone des constructions. Elle favorise les matériaux écologiques et encourage les efforts en matière d’efficacité énergétique. En optant pour des immeubles en bois, Paris La Défense s’inscrit pleinement dans cette dynamique.

Le bois, en tant que matériau de construction, est considéré comme neutre en termes d’émissions de carbone. En effet, les arbres absorbent le dioxyde de carbone de l’atmosphère tout au long de leur croissance, ce qui compense les émissions liées à la transformation du bois en matériau de construction. Ainsi, en optant pour le bois, Paris La Défense contribue à la lutte contre le changement climatique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La transformation de La Défense : une nécessité face à l’évolution des besoins

La Défense doit s’adapter aux évolutions de la société et aux besoins changeants de sa population. Alors que le quartier est traditionnellement axé sur les affaires, il devient de plus en plus important d’y intégrer des commerces, des services et des logements. Cela permet de créer une véritable vie de quartier et de favoriser la mixité des usages.

En développant davantage de commerces et de services, Paris La Défense créer une dynamique économique supplémentaire. De plus, l’introduction de logements répond à la demande croissante de nouveaux habitants, tout en contribuant à la diversification de l’offre immobilière dans la région.

La construction de ces deux immeubles en bois à La Défense marque une véritable évolution pour ce quartier d’affaires emblématique. En optant pour le « coliving » et en intégrant des matériaux écologiques, Paris La Défense répond aux besoins émergents de la population tout en réduisant son empreinte carbone. La transformation de La Défense vers un quartier plus complet et diversifié est une opportunité à saisir pour les investisseurs immobiliers et les habitants de la région.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES