mardi, juin 25, 2024
No menu items!
AccueilMarché de l'immobilierMarché de l’immobilierL'opinion des français sur la baisse des prix immobiliers en 2024 est...

L’opinion des français sur la baisse des prix immobiliers en 2024 est sceptique.

La perception des prix immobiliers en France en 2024

La flambée du coût du crédit a coupé les ailes des acheteurs, et plombé le marché immobilier. Cependant, malgré cette situation, les ménages voient toujours la pierre comme une valeur refuge. Une grande partie d’entre eux a du mal à imaginer que les prix puissent baisser. Selon une étude de la BPCE, qui s’appuie sur un échantillon représentatif de la population française de 2050 personnes, 24% des personnes interrogées pensent même que les prix vont augmenter modérément en 2024 et 14% qu’ils vont fortement augmenter sur les 12 prochains mois. Seuls 22% pensent qu’ils vont baisser modérément et 3% qu’ils vont fortement baisser. Ceux qui se portent acquéreurs sont encore plus pessimistes: 26% d’entre eux estiment que les prix vont modérément augmenter. Ces résultats ont de quoi surprendre.

Le comportement psychosociologique des acheteurs et des vendeurs ralentit la baisse des prix

Alain Tourdjman, directeur des études et prospective du groupe bancaire français BPCE, souligne que « la mémoire économique des Français est têtue. Ils ont connu des hausses de prix continues depuis 20 ans. Il est difficile pour eux d’imaginer une baisse. Il existe une persistance rétinienne d’une hausse des prix dans l’opinion ». Ce comportement psychosociologique des acheteurs et des vendeurs ralentit la baisse des prix.

Une baisse des prix moins prononcée en 2023

L’année 2023 n’a pas vu les prix baisser en flèche. Pas suffisamment en tout cas pour compenser l’envolée des taux de crédit. Selon la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), les prix n’ont reculé que de 0,7% depuis le début de l’année. Cependant, certains réseaux estiment que ce chiffre aurait pu descendre à -3% ou à -5% en 2023. Alain Tourdjman commente qu’ »on constate un ajustement sur les volumes et les quantités d’abord et sur les prix plus tard ».

Prévisions de baisse plus importante en 2024

Les prix devraient fléchir plus fortement en 2024 entre -8 et -9% environ, selon la BPCE. « Les vendeurs vont être obligés de lâcher du lest et de baisser les prix. Une baisse qui va peu à peu infuser dans le système mais actuellement, on est dans une période très typique de ralentissement du marché », indique Alain Tourdjman. Certains acheteurs anticipent une baisse des prix, ce qui induit une baisse progressive des prix.

Un attentisme qui impacte le marché immobilier

Ce comportement d’attentisme est également observé du côté des vendeurs, explique le réseau immobilier L’Adresse. « Le fait que les taux dépassent les 4 % cet été a accentué le ralentissement du marché que nous percevions depuis le début de l’année 2023, renforçant encore l’attentisme coté acheteurs, sans pour autant que les vendeurs n’acceptent davantage de baisses des prix. Les grandes villes où les prix sont les plus élevés ont été les plus pénalisées alors que le marché s’est relativement maintenu dans certaines villes moyennes, permettant encore une rotation des biens », analyse Brice Cardi, président du réseau l’Adresse.

Perspectives pour la fin de l’année 2024

Brice Cardi prévoit que la baisse des prix au premier semestre 2024 pourrait prendre fin avant la fin de l’année 2024, en cas de diminution des taux de crédit et d’une potentielle reprise du marché. « Au premier semestre 2024, la baisse pourrait atteindre 5 % car les vendeurs ont désormais conscience de la nécessité d’ajuster leur prix sur le budget des acheteurs s’ils veulent vendre. Certains propriétaires qui, à la base n’étaient «pas pressés», ont mis leur bien en vente depuis plus d’un an, ils ne vont plus avoir d’autre choix que de baisser leur prix. Pour autant, une chose est sûre: les biens «cœur de cible» sur leur marché, comme par exemple, des maisons de qualité et à moins de 500.000 €, ne subiront pas de baisse car l’offre reste limitée et la demande forte. Et si les taux rebaissent légèrement en 2024, certains acheteurs reviendront », projette Brice Cardi.

La perception des prix immobiliers en France pour l’année 2024

Elle est marquée par une divergence d’opinions. Alors que certains anticipent une baisse des prix, une grande partie des Français a du mal à envisager une telle situation. Cette perception impacte le comportement des acheteurs et des vendeurs, ralentissant ainsi la baisse des prix. Néanmoins, les prévisions indiquent une baisse plus importante des prix en 2024, avec des perspectives de reprise à la fin de l’année. La situation du marché immobilier est donc à suivre avec attention dans les mois à venir.

RELATED ARTICLES

LES ARTICLES POPULAIRES